vendredi 16 juin 2017

Une autobiographie d'Agatha Christie

Agatha Christie, Une autobiographie, Paris : Le Livre de Poche, 992 pages, 2007.


Présentation de l'éditeur : "Je suis censée m'atteler à un roman policier mais, succombant à la tentation naturelle de l'écrivain d'écrire tout sauf ce dont il est convenu, me voilà prise du désir inattendu de rédiger mon autobiographie" Publiée pour la première fois en 1977 en Angleterre, l'autobiographie d'Agatha Christie nous permet d'entrer dans l'intimité d'une femme au destin incroyable. Sacrée "reine du crime" de son vivant, elle connut un succès mondial. C'est avec un humour ravageur qu'elle se raconte : ses souvenirs d'enfance, le naufrage de son premier mariage, sa relation particulière avec sa fille et , bien sûr, sa passion pour le suspense et la littérature... Mais ce que l'on retiendra surtout chez cette femme qui met si bien la mort en scène, c'est son admirable appétit de vivre"



Agatha Christie nous décrit son enfance, son adolescence puis son entrée dans le monde. Sa vie se déroule dans la société bourgeoise anglaise du début du XXème siècle. Elle vit les derniers instants de l'époque victorienne à travers ses grands-mères. 

La jeune femme s'intéresse au monde dans lequel elle évolue. Son autobiographie prouve son attachement aux maisons, aux trains qui marqueront sa vie et son oeuvre. Elle revient également sur son inspiration, sur comment elle a été publiée car en réalité elle ne se destinait pas à devenir écrivaine. 

Ce livre est agréable à lire mais il y a un certain nombre de longueurs et de répétitions. Elle détaille au maximum sa vie de sa naissance jusqu'à sa séparation avec Archie Christie. Elle devient plus discrète sur la seconde partie de sa vie, peut-être est-ce par choix ou pour préserver son entourage qui vivait encore à l'époque de la publication de cet ouvrage. Elle garde le silence complet sur sa disparition en 1926. 

Agatha Christie évoque de manière succincte les fouilles et les voyages avec Max Mallowan son second mari. Il est intéressant à cet effet de lire son autre livre "La romancière et l'archéologue" en supplément son autobiographie pour mesurer toute l'ampleur des recherches de son mari et son expérience personnelle au Moyen-Orient.

Il s'agit d'une autobiographie donc, elle n'est pas objective sur certains éléments. La période de sa vie qui m'a semblé la plus intéressante est celle qui se situe autour de la Première Guerre Mondiale (1914-1918)

Livre lu dans le cadre du mois anglais organisé par Lou et Cryssilda



et pour le challenge Agatha Christie organisé par George. 


3 commentaires:

  1. cela ne doit pas etre evident d'ecrire sa bio...en tout cas malgre les longueurs, cela donne envie...

    RépondreSupprimer
  2. C'est un livre super intéressant quand on s'intéresse à Agatha Christie.

    RépondreSupprimer
  3. oh interessant...donc il faut vraiment aimer AC

    RépondreSupprimer