dimanche 18 juin 2017

Le chat et les pigeons d'Agatha Christie

Agatha Christie, Le chat et les pigeons, Paris : Le livre de poche, 192 pages.

Présentation de l'éditeur : "Le plus anglais des milieux anglais: Meadowbank, collège très snob qui accueille les jeunes filles du gratin londonien, de la gentry du Commonwealth et de la crème des Émirats.   Dans cet univers si distingué, clochent quelques menus détails. À commencer par l'arrivée d'un jardinier beaucoup trop jeune et d'une tournure bien trop élégante. Ce qui est encore plus choquant, c'est l'assassinat du professeur d'éducation physique. Comme il a beaucoup été question d'un petit sac de pierres précieuses, que l'une des pensionnaires est une princesse orientale, que Scotland Yard et l'Intelligence Service s'intéressent à Meadowbank, on peut se demander si les pierres n'ont pas pris le chemin du collège. Alors, alors... il n'y a que Poirot qui puisse percer tant de mystères."

Le roman se divise en trois parties. Dans la première partie, on apprend que Bob Rawlison est chargé de protéger le prince Ali Yusuf de Ramat et ses diamants. Or, ils meurent tous les deux dans un accident d'avion plus que suspect. 

Heureusement grâce à un tour de passe passe, les diamants ont pu être transférés en Angleterre. La nièce de Rawlison, Jennifer est interne à Meadowbank, un pensionnaire prestigieux pour jeunes filles fortunées. 

Dans cet internat de jeunes filles où tout parait tranquille, il y a une série de meurtres, il s'agit de la deuxième partie de l'intrigue. 

Dans la dernière partie, l'une des pensionnaires s'échappe de l'école pour avertir Hercule Poirot qui va résoudre l'énigme de ces meurtres. 

J'ai apprécié ce roman car il y a Hercule Poirot. Au début j'ai eu un doute, car le personnage n'arrive qu'en troisième partie du roman. 

J'avais vu cet épisode, il y a très longtemps à la télévision. Je gardais donc cette lecture pour plus tard. Je ne me souvenais plus du dénouement et du coupable. J'avoue avoir été surprise une fois de plus. 

J'aime toujours autant la méthode d'Hercule Poirot. L'univers de Ramat et du pensionnat m'a également plu. C'est encore un très bon roman d'Agatha Christie.


Lu dans le cadre du mois anglais organisé 





3 commentaires:

  1. J'aime aussi beaucoup Agatha Christie et son univers Hercule Poirot :)

    RépondreSupprimer
  2. oh un Hercule Poirot....mais sur le tard....vraiment interessant....je le note...;)

    RépondreSupprimer
  3. Je les ai vus mais jamais lu , il faudra que j'y remédie

    RépondreSupprimer