dimanche 8 septembre 2013

La petite fille qui aimait trop les allumettes

Gaétan Soucy, La petite fille qui aimait trop les allumettes, Boreal, 1998, 180 pages.  

Quatrième de couverture : "Nous avons dû prendre l’univers en main mon frère et moi car un matin un peu avant l’aube papa rendit l’âme sans crier gare. Sa dépouille crispée dans une douleur dont il ne restait plus que l’écorce, ses décrets si subitement tombés en poussière, tout ça gisait dans la chambre de l’étage où papa nous commandait tout, la veille encore. Il nous fallait des ordres pour ne pas nous affaisser en morceaux, mon frère et moi, c’était notre mortier. Sans papa nous ne savions rien faire. À peine pouvions-nous par nous-mêmes hésiter, exister, avoir peur, souffrir." 


L'histoire se déroule dans une maison, peut-être une ferme ou un château ; à notre époque, peut-être dans un passé plus lointain ? Une fois de plus des questions restent sans réponse suite à la lecture de ce roman. Une chose est certaine, deux frères retrouvent, un matin, leur père mort. Cet événement, amène l'un des frères à raconter son histoire et celle de sa famille. 

L'auteur ne dévoile pas tout dans les premières lignes, ni dans les premières pages. L'imagination du lecteur est mise en marche mais au fil des pages, la triste réalité est dévoilée par le narrateur. Les thèmes du roman, sont la religion, la famille et la folie humaine, mais je ne peux pas en dire plus car ce serait dévoiler les éléments de l'intrigue.

C'est un livre dérangeant car il mêle à la fois humour noir et drame familial. Ce roman m'a secouée, m'a marquée à tout jamais. Gaétan Soucy est un excellent auteur avec une technique de narration très originale, je conseille vivement la lecture de l'oeuvre de cet auteur disparu trop tôt. 

Lecture commune Gaétan Soucy pour Québec en septembre organisé par  Karine et Yueyin




9 commentaires:

  1. j'ai beaucoup aimé aussi ce livre et Music-Hall lu le mois dernier

    RépondreSupprimer
  2. Bon décidément, il faudra que j'essaye de lire un roman de cet auteur, vous m'intriguez...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa technique de narration est très originale, c'est ce qui fait la qualité de ses romans

      Supprimer
  3. Là, tu me donnes très très envie de poursuivre ma découverte après l'Acquittement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une préférence pour l'Acquittement moins brutal que La petite fille qui aimait les allumettes, mais c'est bien de découvrir ses autres romans pour avoir une vue d'ensemble

      Supprimer
  4. C'est un livre que je garde précieusement dans ma bibliothèque. Je l'ai lu deux fois et je sens que je le relirai encore :) Merci pour ce bel hommage, Lilas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La relecture doit être intéressante une fois que l'on connaît toute la vérité. Peut-être qu'un jour je relirai ce livre

      Supprimer
  5. Ce livre est d'une force incroyable. Moi aussi je l'ai lu à deux occasions et c'est un coup de poing à chaque fois.

    RépondreSupprimer