jeudi 5 septembre 2013

Le souffle de l'Harmattan

Sylvain Trudel, Le souffle de l'harmattan, Typo, 1998,188 pages

Quatrième de couverture : "Premier roman d'un jeune inconnu en 1986, Le Souffle de l'Harmattan est désormais considéré comme l'une des oeuvres marquantes de la littérature québécoise actuelle. Il a valu à Sylvain Trudel, le prix Maison de l'Académie des lettres du Québec, le prix Canada-Suisse et un succès toujours grandissant auprès du public." 


Le souffle de l'Harmattan, c'est l'histoire de deux enfants : Hugues Francoeur et Habéké Axoum, orphelins, mais adoptés par des familles québécoises. 

Sylvain Trudel nous offre une vision du monde à travers leurs regards. En effet, Hugues et Habeke se battent pour des causes qui concernent habituellement les adultes. Les deux garçons se mettent en danger pour réaliser leurs projets, les conséquences en seront tragiques. 

J'ai eu un coup de cœur pour ce roman car y sont développées des questions sur la tolérance, sur la différence et sur le vivre ensemble. Les traditions africaines et les liens avec la nature sont des thèmes primordiaux dans la narration. 

Hugues et Habeke ne veulent pas grandir trop vite mais sont confrontés à des problèmes du monde adulte, ce qu'ils appellent "l'ère adulte". Ils mènent un combat contre les "a priori", contre l'indifférence et contre la mort. 

On s'attache rapidement, à ces garçons livrés à eux-mêmes. L'utilisation des mots imagés, propres à Hugues et Habéké sont remplis d'humour. Par exemple, Hugues parle de ses parents "adaptifs" et s'interroge sur les "végétatifs" (végétariens).

Cette histoire est très émouvante et j'ai eu un coup de cœur pour la plume de Sylvain Trudel. 

Livre lu pour Québec en septembre organisé par  Karine et Yueyin


10 commentaires:

  1. pour ma part je vais faire une LC avec du mercure sous la langue, hâte de le lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais lire aussi La mer de la tranquillité pour la lecture commune

      Supprimer
  2. J'ai lu il y a quelques années "du mercure sous la langue". Une histoire très triste mais j'ai le souvenir d'avoir bien aimé ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A rajouter sur ma liste à lire mais pour une prochaine fois

      Supprimer
  3. Je l'ai lu à sa sortie, il y a ... bref j'avais eu un vrai coup de coeur :-) je crois que je vais le relire cette année :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec plaisir que je relirai ce roman dans quelques temps...

      Supprimer
  4. Wow, Lilas, tu as su extraire l'essentiel de ce bouquin dans ton billet. Ce roman a été un gros gros coup de coeur pour moi aussi :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Topinambulle. En effet, c'est un vrai coup de coeur

    RépondreSupprimer
  6. Pour moi, ça a été un coup de poing. J'ai beaucoup aimé mais j'ai été très, très déstabilisée.

    RépondreSupprimer
  7. Hum, le sujet aurait pu me plaire, mais le fait que tu parles de tragédie me freine énormément...Je n'aime pas les histoires qui finissent mal (en général), je lis d'abord pour rêver et m'évader ! Mais bon, il y a des exceptions, des chefs-d’œuvre tellement forts qu'ils me plaisent quand même...Je le note !

    RépondreSupprimer