mardi 3 mai 2016

Le temps est assassin de Michel Bussi

Michel Bussi, Le temps est assassin, Paris : Presses de la cité, 400 pages, 2016

Quatrième de couverture : "Été 1989, Corse, presqu’île de Revellatta. Un fatal accident de voiture : quatre occupants, une seule survivante, une adolescente de quinze ans. Tous sont morts sous ses yeux. Été 2016, devenue femme et mère, Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l’accident, avec sa famille, en vacances, pour exorciser le passé…A l’endroit même où elle passait son dernier été avec ses parents, elle trouve une lettre. Une lettre signée de sa mère… Vivante ?"

Clotilde, 15 ans, est en vacances en Corse avec ses parents en août 1989. Son père, sa mère et son frère disparaissent brutalement dans un accident de voiture dont elle est la seule survivante. 27 ans après en 2016, Clotilde revient en Corse avec Franck, son mari et sa fille Valentine. Une fois installée dans le camping de sa jeunesse, elle reçoit un mystérieux courrier écrit de la main de sa mère qui est pourtant morte en 1989. Clotilde va mener l'enquête...quitte à déterrer des histoires du passé pas très claires et à révéler des secrets.

Le récit alterne un chapitre sur le journal intime de Clotilde adolescente en 1989 et un chapitre sur l'été 2016. Cette construction permet de maintenir le lecteur en haleine. Il y a quelque fois un troisième narrateur qui intervient à la fin du journal de l'adolescente pour faire des commentaires, ami ou ennemi on ne connaîtra son identité qu'aux dernières pages tout comme le véritable assassin. En effet, Michel Bussi réussit à brouiller les pistes. L'ambiance est pesante pour Clotilde car des éléments du passé resurgissent de façon inexplicable. Elle n'hésite pas à se mettre en danger pour trouver des réponses. Le suspens et les rebondissements sont au rendez-vous.

Le style de l'auteur est léger, très accessible, peut-être un peu trop à mon goût surtout sur les chapitres composés du journal intime de Clotilde. La Corse est un terrain d'imagination et d'écriture qui permet à Michel Bussi de diversifier ses thèmes. Dans ce roman, sont abordées les relations familiales, les traditions corses, la protection du littoral et les vacances d'été. L'auteur a réussi à se renouveler sur l'histoire mais pas vraiment dans la construction de son roman.  J'ai passé un bon moment avec ce roman même si ce n'est pas le meilleur.

Merci à Babelio et aux Presses de la Cité.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire