dimanche 18 août 2013

Les enfants du roi

Sonya Hartnett, Les enfants du roi, Paris : Les Grandes Personnes, 2013.

Quatrième de couverture : "Au début de la Deuxième Guerre mondiale, Cecily et Jeremy Lockwood sont évacués à la campagne pour échapper aux bombardements qui menacent Londres et trouvent refuge à Heron Hall, le domaine de leur oncle Peregrine. L’arrivée inattendue de May Bright, jeune évacuée de dix ans que les Lockwood recueillent au domaine, va bouleverser le quotidien de la famille. La fillette, intrépide et indépendante, ne se montre en effet pas aussi docile que prévu et va mener Cecily, un matin, jusqu’aux ruines d’un château auquel est attachée une légende terrifiante. Un château où elles vont également faire une étrange rencontre qui marque leur entrée dans un monde chimérique où passé et présent ne font qu’un…Quête du pouvoir, brutalité de la guerre, perte de l’innocence sont autant de thèmes de ce texte, mi-roman d’apprentissage, mi-histoire de fantômes, dont les héros inoubliables sortent pourtant grandis, plus forts et plus sages."


Cecily et Jeremy sont envoyés chez leur oncle à Heron Hall en raison des bombardements qui menacent Londres suite au déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale. Héloïse, leur mère les accompagne. En arrivant sur place, nos trois protagonistes choisissent de prendre avec eux une évacuée, May. 

Ce roman est un vrai coup de cœur car c'est une fiction historique sur l'Angleterre très bien écrite. L'intrigue est passionnante. Le lecteur fait vite le rapprochement entre le passé et le présent. Rien n'est épargné sur la cruauté des Hommes et sur les côtés obscurs du pouvoir. 

La psychologie des enfants évolue, ils mûrissent petit à petit au fil des pages. Cecily, Jeremy et May comprennent rapidement la réalité de la vie. 

J'ai aimé les descriptions des paysages, tous ces petits détails font le charme du livre. J'ai aimé aussi le suspens et les nombreux rebondissements dans la légende contée par l'oncle de Jeremy et Cecily. 

Les enfants du roi, est un livre passionnant qu'on n'a pas envie de lâcher avant de connaître la fin. Il y a une réelle conclusion à ce roman, pas de suite possible pas de énième tome à lire et cela est un point positif. C'est une très bonne histoire d'enfants sur fond de guerre et d'Histoire.

Livre lu dans le cadre du challenge Jeunesse / Young Adult organisé par Muti et Kaléa. 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire