lundi 12 août 2013

Fukushima

Michaël Ferrier, Fukushima, Récit d'un désastre, Paris : Folio, 320 pages, 2013. 

«On peut très bien vivre dans des zones contaminées : c’est ce que nous assurent les partisans du nucléaire. Pas tout à fait comme avant, certes. Mais quand même. La demi-vie. Une certaine fraction des élites dirigeantes – avec la complicité ou l’indifférence des autres – est en train d’imposer, de manière si évidente qu’elle en devient aveuglante, une entreprise de domestication comme on en a rarement vu depuis l’avènement de l’humanité.» Michaël Ferrier était à Tokyo quand tremblements de terre et tsunamis ravagèrent le Japon. Il décrit la peur, le littoral dévasté, recueille le récit des témoins et victimes. Avant de partir vers la zone interdite et de tenter de cerner les causes et les responsabilités de la catastrophe nucléaire."



Fukushima de Michaël Ferrier se divise en trois thématiques : le séisme, le tsunami et l'incident nucléaire. Les mots, le vocabulaire et les images utilisés par l'auteur sont très forts. Ce livre pèse sur la conscience, le lecteur pourra en tirer des leçons sur la folie de l'Homme et sur la Nature qui reprend toujours ses droits.

Le récit est parsemé de références littéraires, historiques et poétiques que j'ai trouvé plutôt pesantes pour la lecture de l'ensemble. Je ne suis pas passionnée par culture japonaise alors que l'auteur en fait souvent référence. J'ai lu ce livre pour avoir une vision d'ensemble de la catastrophe. Michaël Ferrier nous livre un témoignage et des témoignages intéressants sur ce qu'il restera d'une catastrophe majeure du XXIème siècle. 


Fukushima est un récit dérangeant car rien n'est épargné au lecteur, les ravages du séisme, du tsunami et de l'incident nucléaire . Ce livre m'a secouée et a confirmé mon opinion sur le nucléaire. Ce sujet est toujours d'actualité même si l'on n'en parle plus dans les médias. 

2 commentaires:

  1. Ben, qu'ils y aillent, eux, vivre dans les régions contaminées, nan mais oh !!!
    Bien sûr que c'est toujours d'actualité, il y a des problèmes d'écoulement à Fukushima depuis deux ans et demi et ça ne va pas s'arrêter tout seul !
    Tiens, vois cet article : http://fukushima.over-blog.fr/%C2%AB-urgence-%C2%BB-%C3%A0-fukushima-daiichi tu descends à la photo du poisson et tu lis la légende : [...] 254 000 Bq/kg, soit 2 540 fois la limite de 100 Bq/kg [...].

    RépondreSupprimer
  2. Oui l'actualité n'est pas bonne pour Fukushima et comme d'habitude les journalistes préfèrent nous parler de la rentrée jusqu'au jour où...en France il y aura un accident nucléaire, là on se sentira concerné

    RépondreSupprimer