jeudi 8 août 2013

Le tailleur de pierre

Camilla Läckberg, Le tailleur de pierre, Actes Sud, 477 pages,  2009 (Actes Noirs)

Quatrième de couverture : " La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d’œil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant. Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs... " Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ? Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa, Patrik Hedström mène l'enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines - querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles - dont les origines peuvent remonter jusqu'aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle.


C'est avec plaisir que j'ai retrouvé la plume et l'univers de Camilla Läckberg. Dans ce troisième volume, Erica vit avec Patrick Hedström, ils ont un enfant, Maya, avec laquelle ils ont quelques difficultés. Sara, la petite fille d'une amie du couple est retrouvé noyée dans la mer, par un pêcheur. 

De nombreux personnages gravitent dans la sphère d'Erica et de Patrick. Il y a le mauvais flic qui va commettre l'impasse de sa vie, en provoquant la mort d'un innocent. Les membres de la famille qui se déchirent. Les voisins qui se disputent sans arrêt. Et puis, en parallèle à tout cela et de façon récurrente, il y a l'histoire d'Agnès  qui commence en 1923. Cette jeune femme va  commettre l'erreur de sa vie. Le lecteur comprend vite qu'il y a un lien entre le passé et le présent.

Camilla Läckberg distille des indices au fil du roman mais le criminel est très doué pour brouiller les pistes. Chaque personnage est analysé en détail si bien que le lecteur ne s'y perd pas et identifie facilement les différents protagonistes.

J'ai dévoré ce roman, bien écrit et plaisant à lire. J'ai hâte de lire la suite. Je n'avais pas lu le Prédicateur, deuxième volume. Je pense qu'il est préférable de lire les romans dans l'ordre pour ne pas se perdre. J'ai eu l'impression de faire un bond en avant et d'avoir manqué quelque chose entre la Princesse des Glaces et ce troisième roman. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire