jeudi 20 juin 2013

Rendez-vous à Bagdad d'Agatha Christie

Agatha Christie, Rendez-vous à Bagdad, Paris : Librairie des Champs Elysées Masque, 252 pages. 1984. Traduit de l'anglais par Michel Le Houbie

Quatrième de couverture : "Victoria Jones, tout juste virée de son job, pouvait-elle imaginer où allait l'entraîner sa rencontre dans un square de Londres avec le séduisant Edward ? Le jeune homme, récemment démobilisé, est bien content d'avoir trouvé un emploi auprès du Dr Rathbone, qui vient d'ouvrir un genre de centre culturel à Bagdad. Quelle déception pour Victoria, il était si charmant...Comme rien ne la retient - sinon le manque d'argent - , elle décide d'aller le rejoindre à Bagdad ! Aventureuse, affabulatrice, douée de tous les culots, Victoria parviendra à ses fins, mais une fois sur place, ce n'est pas Roméo et Juliette qui se joue. Le centre culturel où travaille Edward réserve bien des surprises et tous les espions d'Europe semblent s'être donné rendez-vous à l'hôtel Tio..."


Quand je choisis un roman d'Agatha Christie, c'est un peu au hasard dans ma Pile A Lire. Pour celui-ci, je me suis dit que "Bagdad" dans le titre promettait des aventures au Moyen Orient. Je n'ai pas lu le résumé avant, donc je n'avais absolument aucune idée de l'histoire.

Dans ce roman, il n'y a ni enquête ni Hercule Poirot. Il s'agit plutôt d'un roman d'espionnage.  La pétillante Victoria se retrouve mêlée à un conflit international malgré elle. 

Au départ, j'ai eu du mal à identifier les différents personnages mais une fois que l'intrigue se focalise sur Victoria, le lecteur commence à comprendre le pourquoi du comment. 

J'ai apprécié l'univers de Bagdad et des fouilles archéologiques. Agatha Christie sait mettre beaucoup d'exotisme dans ses romans qui se déroulent au Moyen Orient. Concernant le monde des fouilles, on sent le vécu. Elle a plutôt une vision comique des archéologues et des fameuses histoires d'amour entre les jeunes filles et les archéologues.

Le personnage de Victoria nous apparaît comme une jeune fille écervelée qui ment souvent mais pour la bonne cause. Elle va essayer par tous les moyens de retrouver son Edward qui est parti à Bagdad mais pour quel prix ? 

La vision du Moyen-Orient qui nous est donnée par l'auteur est un peu idéalisée. Il y a du suspens et de nombreux rebondissements et surtout beaucoup d'humour. Agatha Christie jongle avec les usurpations d'identité et les conflits d'intérêt de chaque camp . 

Ce n'est pas un coup de cœur, mais j'ai passé un bon moment avec ce roman très divertissant. 

Livre lu pour la lecture commune du mois anglais Agatha Christie 
organisé par Lou et Titine



Livre lu également pour le challenges Agatha Christie organisé par George


et pour le challenge God Save the Livre organisé par Antoni


2 commentaires:

  1. Oui, le thriller n'est pas un genre qu'Agatha Christie maîtrise aussi bien que le roman policier à hius-clos...mais ses romans sont toujours agréables malgré tout !

    RépondreSupprimer
  2. Ah, je l'aime, celui-là! Pas pour l'intrigue mais pour l'humour et le personnage de Victoria et ses réflexions complètement folles!

    RépondreSupprimer