mardi 16 avril 2013

Juvenilia de Jane Austen

 Jane AUSTEN, Juvenilia, Paris : 10/18, 1999, 351 pages. Traduit de l'anglais par Josette Salesse-Lavergne. 

Quatrième de couverture : "Ces écrits de jeunesse feront la joie des janéistes et des autres. On y retrouve, déchaîné, l'esprit parodique qui étincelle, maîtrisé, dans les romans de la maturité. Après les contes burlesques qui nous entraînent dans l'univers compliqué des demoiselles à marier, la diablesse s'en prend à l'histoire de l'Angleteree où sa vision anecdotique rejoint la fantaisie de ses oeuvres de fiction. Au fur et à mesure que l'on avance dans les Juvenilia, l'esprit de parodie, propre à l'auteur va en s'affirmant. La perfection dans le genre est ce "Plan de roman", parodie de la parodie où, ironisant sur ses propres thèmes, Jane Austen élabore avec la complicité de son entourage, le plan d'un roman qui se moque irrésistiblement des romans de Jane Austen." 

10/18 propose un recueil de textes écrits par Jane Austen lorsqu'elle était adolescente. Ce livre est composé de contes, de lettres, de charades, de prières, de poèmes et de romans achevés ou inachevés. On reconnaît parfois la "touche"de Jane Austen qui fera la qualité de ses futurs romans. 

J'ai apprécié l'histoire de l'Angleterre vue par Jane Austen. L'auteur prend clairement le partie de Mary Stuart et décrit avec beaucoup de légèreté les différents règnes d'Henri IV à Charles Ier. 

J'ai moins aimé les romans épistolaires. Je n'aime pas trop ce genre de roman car c'était toujours difficile de situer les personnages et le contexte. De plus, il y a une foison de protagonistes et l'on passe d'une histoire à l'autre donc c'est un vrai pêle-mêle et un vrai casse-tête.  

Mon coup de coeur : Catherine ou la Charmille même si ce texte laisse un goût d'inachevé. C'est le roman qui est le plus proche du reste de l'oeuvre de Jane Austen à mon avis. 

C'est donc un livre très intéressant et qu'il faudrait éventuellement lire en premier pour voir l'évolution du travail de Jane Austen. 





5 commentaires:

  1. Je ne connais pas ses premiers écrits (je l'ai peu lue d'ailleurs), alors pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est une première approche de Jane Austen, mais ce n'est pas tout à fait ce que l'on trouve dans ses grands romans tels que Mansfield Park, Orgueil et Préjugés...

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas si je le conseillerais en premier quand même parce que je pense qu'il faut déjà aimé Jane Austen pour apprécier les Juvenilia, comme pour Lady Susan d'ailleurs

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, j'allais faire la même remarque qu'Alice. Je ne le redis pas donc. ^^

    RépondreSupprimer
  5. Que dire de plus... alors il faut lire tous les romans dans n'importe quel ordre et repartir à zéro de façon chronologique pour voir l'évolution de l'écriture de l'auteur, c'est une bonne idée, un jour peut-être....

    RépondreSupprimer