mercredi 24 octobre 2012

Olivia Joules ou l'imagination hyperactive

Helen Fielding, Olivia Joules ou l'imagination hyperactive, Paris : J'ai lu, 2006, 349 pages. 


Quatrième de couverture :  "Principes de Vie par Olivia Joules. Pas de panique. On s'arrête, on respire, on réfléchit [...] Ne jamais changer de coiffure avant un évènement important [...] Faire confiance à son instinct plutôt qu'à son imagination hyperactive.» Olivia Joules est très vexée quand son patron du Sunday Times la rétrograde au rang de «journaliste tendance» : elle n'a pas du tout envie de couvrir les soirées de lancement de cosmétiques miracle... Non, ce qu'Olivia recherche, c'est de l'action et du suspense, quitte à en rajouter un peu avec son imagination débordante ! Des paillettes de Los Angeles aux grottes mystérieuses du Soudan, il n'y a qu'un pas qu'Olivia franchit, sans se douter qu'elle va au-devant de graves ennuis. Mais notre apprentie agent secret a plus d'un tour dans son sac, et avec son épingle à chapeau, son spray au poivre et son appareil photo miniature, elle a tout ce qu'il faut pour se défendre, découvrir des secrets très bien gardés et peut-être même trouver l'amour..."

J'ai dévoré ce livre en quelques jours. Ce roman m'a offert beaucoup de divertissement. Olivia Joules est dotée d'une personnalité peu commune. Je me suis énormément amusée avec ce personnage. 

Même si l'intrigue est peu crédible ainsi que le dénouement, j'ai laissé de côté la réalité et me suis plu à voyager avec Olivia. Dans ce roman, on retrouve également les clichés de la culture anglaise et de la culture américaine. Le personnage principal est amené à fréquenter un monde de strass et de paillettes où se cache un mystérieux réseau dont elle ne tardera pas à déjouer les fils. 

Il y a du suspens et de nombreux rebondissements. La plume d'Héléna Fielding est acérée et très fluide. Je vous conseille vivement ce livre pour passer un bon petit moment de détente.

Merci à Leelou pour ce livre que j'ai reçu il y a déjà quelques semaines. 

Comme l'auteur est anglaise, je relie ce livre au challenge God Save the Livre organisé par Antoni. 



2 commentaires:

  1. Ca fait du bien un petit roman de détente de temps en temps. :)(je l'ai pas déjà dit ça ? lol)

    RépondreSupprimer