lundi 4 mars 2019

Lisson Grove d'Anne Perry

Anne PERRY, Lisson Grove, Paris : 10/18, 2010

Quatrième de couverture : "En cette fin du XIXe siècle, la Couronne tremble sous le vent révolutionnaire de groupes anarchistes. Lorsqu’un informateur est assassiné, l’intrépide Thomas Pitt n’hésite pas à suivre son meurtrier jusqu’à Saint-Malo pour découvrir ses commanditaires. Sans se douter que le danger rôde toujours sur Londres et menace plus que jamais son épouse Charlotte."


Thomas Pitt a changé de service, il travaille désormais à la Special Branch pour enquêter sur des cas politiques, cela pourrait correspondre aux renseignements généraux en France.

Cette fois, les anarchistes menacent la stabilité de l'Europe. Avec son nouvel adjoint Gower, Pitt assiste impuissant à l'égorgement de  son indicateur irlandais. Les deux policiers suivent en filature le meurtrier qui les amène jusqu'à Saint-Malo en France où sont reçus et logés plusieurs anarchistes et socialistes européens. 

Pendant ce temps, Victor Narraway, le supérieur de Thomas se retrouve évincé de la police secrète. Charlotte Pitt va l'aider à trouver les réponses à cette éviction en Irlande pendant que son mari est coincé en France. 

J'ai fait un saut dans le temps depuis ma dernière lecture d'une aventure de Thomas et Charlotte. Les enfants sont grands, la bonne Gracie est mariée à l'ancien adjoint de Pitt, eux mêmes sont mariés depuis quatorze ans. Pitt a eu des déboires avec le Prince de Galles. L'auteur nous le rappelle à plusieurs reprises dans le début du récit ce qui ralentit sérieusement le démarrage de l'action. 

De l'action, il y en a beaucoup ensuite : meurtre, menaces directes sur la royauté, fausses pistes et rebondissements... On retrouve également dans ce roman la tante de Charlotte, Vespasia qui par sa position sociale a un rôle important pour dénouer tous ces complots. 

J'ai passé un bon moment à lire ce roman passionnant. J'ai apprécié les passages sur l'histoire de France vu par une auteur anglaise, car elle s'est quand même documentée même si cela reste de la fiction.  



Livre lu dans le cadre de la quatrième édition du British Mysteries Month organisée par Lou de My Lou Book. Sixième billet pour ce challenge.



1 commentaire:

  1. Cela me donne envie de retrouver Anne Perry, cela fait un petit moment que je ne l'ai pas lue :) c'est bizarre de voir les personnages vieillir (j'imagine toujours Charlotte au début de son mariage) mais c'est chouette tout de même de pouvoir suivre leur évolution.

    RépondreSupprimer