samedi 12 juillet 2014

Le témoin invisible de Carmen Posadas

Carmen Posadas, Le témoin invisible, Paris : Le Seuil, 480 pages, 2014.

Quatrième de couverture : "A Montevideo, Leonid Sednev, âgé de 91 ans, décide avant de mourir de révéler le secret de sa vie. Embauché en 1912 comme ramoneur au palais impérial de Russie grâce à sa tante Nina, ancienne femme de chambre de la tsarine, le petit Leonid sera jusqu'en 1918 le « témoin invisible » de l'intimité des Romanov et le seul survivant de l'épouvantable massacre d'Ekaterinbourg. Rien n'échappe à son regard tantôt ironique et curieux, tantôt amoureux et tendre, et plus d'une fois épouvanté. Avec son ami Youri, il découvre le quotidien de l'impératrice et de ses filles, apprend quels sont les véritables commanditaires de l'assassinat de Raspoutine, console le jeune et fragile tsarévitch Alexis, assiste aux conspirations de palais, côtoie des agents secrets, avant d'être emporté par le tourbillon de l'Histoire, le soulèvement de Petrograd puis la révolution d'Octobre. Mais c'est en rejoignant la famille impériale dans son exil que Leonid, serviteur loyal, secrètement amoureux de la grande-duchesse Tatiana, livrera à l'Histoire le plus déchirant des témoignages "

Ce roman raconte l'histoire de Léonid Sednev, marmiton du dernier tsar de Russie, dont on a perdu la trace dans la réalité après l'assassinat de la famille impériale. Ce personnage prend vie sous la plume de Carmen Posadas. Il est "le témoin invisible" qui assiste au déclin de l'Empire russe. 

L'histoire commence en 1994 à Montevidéo en Uruguay. Leonid Sednev est un vieillard mourant qui écrit ses mémoires. Son récit débute par le rapport de Yakov Yourovski, commandant goélier qui a organisé l'exécution de la famille impériale russe.

Au début des années 1910, Léonid Sednev est engagé au palais impérial comme "water-babies". Il s'agit des domestiques chargés d'entretenir la tuyauterie et les cheminées du palais. Il est alors le témoin de la vie quotidienne de la famille impériale qu'il suivra ensuite dans la captivité, mais cette fois en tant que marmiton.  

Carmen Posadas, par la voix de Léonid, nous donne un bel aperçu de la société russe au début du XXème siècle, des questions politiques et des usages de la cour. Le rôle politique de Raspoutine est largement développé ainsi que les relations qu'il entretenait avec la famille impériale et les nobles russes. L'entrée de la Russie dans la Première Guerre Mondiale, par le jeux des alliances, et la Révolution qui éclate en 1917 sont également abordées. La similitude avec la Révolution Française et le destin de Louis XVI et Marie-Antoinette est évoquée à plusieurs reprises. 

Chaque personnage a le droit à une analyse psychologique approfondie, ce qui rapproche un peu plus le lecteur de la famille impériale. Grâce aux nouvelles avancées scientifiques, notamment sur l'ADN, Carmen Posadas donne quelques réponses aux mystères qui entourent la disparition des Romanov.

Ce roman a suscité mon intérêt car l'Histoire de la Russie et des tsars est passionnante. L'auteur est très bien documentée, elle a réussit à construire un roman de très bonne qualité autour de la grande Histoire. 

Coup de cœur pour ce roman que je n'aurais jamais découvert sans Babelio et sans l'édition Seuil. 

Merci aux éditions Seuil et à Babelio.






2 commentaires:

  1. Merci pour ton billet car sans toi, je n'aurais même pas jeté un coup d'oeil à ce titre (à cause de la couverture je pense).

    RépondreSupprimer
  2. En plus, ce livre n'est pas trop mis en valeur en librairie alors que l'histoire est passionnante

    RépondreSupprimer