jeudi 22 mai 2014

Docteur Sleep


Stephen King, Docteur Sleep, Paris : Editions Audiolib, 2014, lu par Julien Chatelet

Présentation de l'éditeur : "Dans Docteur Sleep, Stephen King renoue avec l’histoire et le personnage de l’un de ses plus grands succès : Shining. Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu’aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souff rance des mourants. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs… King signe un livre magistral, d’une richesse inouïe : à la fois conte fantastique, roman d’aventure, thriller et allégorie de l’Amérique contemporaine – il nous prouve qu’il est bel et bien le Roi. Une interprétation au plus près de l’univers de Stephen King, où derrière chaque personnage peut surgir l’horreur absolue."

Première expérience en livre audio, la lecture dure 18 heures et 44 minutes. J'ai tenu jusqu'au bout, malgré la longueur d'écoute. Ayant lu, récemment Shining, j'ai eu envie de retrouver Dany Torrance que l'on quitte après le drame de l'Overlook.

Mon avis sur ce roman est plutôt mitigé. En effet, Stephen King se perd dans des détails inutiles et se répète souvent. Docteur Sleep peut se lire indépendamment de Shining car l'auteur fait de nombreux flash-back. L'autre point négatif c'est le style, trop vulgaire et trop voyeur à mon goût. D'autre part, ces mystérieux voyageurs en camping-car s'appellent le "Nœud Vrai", autant vous dire que ce nom les décrédibilise complètement. De plus, les litanies du "Nœud Vrai" sont très pesantes pendant l'écoute. 

Stephen King évite de nous offrir une pâle copie de Shining, même si d'un roman à l'autre certains éléments sont communs, comme le lien avec l'Overlook et ses personnages maléfiques. Les histoires de vampires sont, en ce moment, à la mode mais l'auteur aborde le sujet d'une façon très originale car ce ne sont pas des vampires à la recherche de sang humain mais à la recherche de dons surnaturels.

L'univers de l'alcoolisme et des Alcooliques Anonymes est abordé en détail, on sent le vécu. En effet, Danny boit pour "oublier" ses visions et son passé, jusqu'au jour où il fait d'heureuses rencontres. Dan remonte alors la pente et trouve sa place dans la société. Il travaille dans un hospice, où il aide les gens à mourir. Ensuite, il fait la connaissance d'Abra qui a aussi a le Don. Mais le "Nœud Vrai" est une menace  pour Abra. Dan prend la jeune fille sous son aile pour la protéger. Evidemment, ce roman a un côté psychologique très fortement marqué que j'ai particulièrement apprécié. Néanmoins, j'ai l'impression que les romans récents de Stephen King sont moins bons que ceux du début de sa carrière d'écrivain. 

Concernant l'écoute en elle-même, Julien Chatelet réussit à prendre des intonations différentes en fonction des personnages donc l'identification de chacun est claire. Sa voix est plutôt agréable à écouter donc l'expérience en livre audio est à renouveler avec lui ou avec un ou une autre.  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire