mercredi 22 mai 2013

Gatsby

Francis Scott Fitzgerald, Gatsby, Paris : Pocket, 224 pages, 2013 Traduit par Jean-François Merle.

Quatrième de couverture : "Au début des années 1920, dans une débauche de luxe, d'alcool et d'argent, un mystérieux personnage s'installe à Long Island dans un domaine incroyable d'extravagance. Qui est ce charmant et légendaire Gatsby, incarnation du pouvoir et de la réussite, dont les fêtes attirent toute la société locale ? Les rumeurs les plus folles circulent. Un espion ? Un gentleman anglais ? Un héros de guerre ? Un mythomane ? Une vérité plus profonde se cache derrière l'orgueil et la magnificence de Gatsby, celle d'un ancien adolescent pauvre et d'un amant trahi qui ressemble beaucoup à Fitzgerald lui-même. 
Le vingtième siècle ne fait que commencer mais la fête semble déjà finie..."


Je ne connaissais pas F. Scott Fitzgerald et ses romans avant d'entendre parler du film de Baz Lurhmann. J'ai  donc décidé de lire Gatbsy avant d'aller voir le film. De plus, Babelio organise au mois de mai un club de lecture sur ce livre.

C'est un roman court mais très efficace. F. Scott Fitzgerald, nous plonge dans l'ambiance des années vingt. L'histoire se déroule à Long Island. Elle est narrée par Nick Carraway. 

Nick emménage dans une maison située à côté de celle d'un personnage plus que mystérieux : Gatsby. Les rumeurs les plus folles circulent sur cet homme qui semble noyer un chagrin secret dans les fêtes et la musique. Gatbsy est en apparence un homme fort mais derrière cette façade l'homme est bien fragile. Cette faiblesse, c'est l'amour d'une femme qu'il souhaite revoir à tout prix. Le monde des paillettes et de l'argent est cruel et sans scrupules, la fin sera tragique pour Gatbsy. 

J'ai particulièrement apprécié le style de l'auteur, l'ambiance des années vingt et tous les mystères autour de Gatbsy. F. Scott Fitzgerald nous offre un portrait plutôt sombre de la bourgeoisie américaine dans les années vingt. C'est une première approche de la littérature classique américaine intéressante. 


2 commentaires:

  1. Une amie doit me le prêter en anglais, elle l'a étudié au lycée. Par contre je pense que je regarderai le film à la télé, les critiques ne sont pas très bonnes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai toujours pas trouvé le moment idéal pour aller voir le film. Ce que j'en ai lu c'est que le côté émotion du livre disparaît dans le film avec toutes les couleurs et toutes les musiques

      Supprimer