dimanche 16 décembre 2012

Occupants, occupés photographies....


Arno Gisinger, Occupants, occupés : photographies sur les traces de la Seconde Guerre Mondiale à Limoges, Limoges : Musée de la Résistance de Limoges, 2012.

Quatrième de couverture : "Artiste autrichien vivant en France, Arno Gisinger développe depuis quinze ans une pratique pluridisciplinaire qui met à l'épreuve la représentation visuelle de l'histoire à travers ses différentes formes et figures : témoins, objets et lieux. A l'invitation du Musée de la Résistance à Limoges, il a photographié des lieux emblématiques de la ville et de la région, liés à l'histoire de la Seconde Guerre Mondial. Cet essai visuel interroge notre rapport à la mémoire topographique et l'inscription du passé dans le présent dans un montage de photographies contemporaines et historiques accompagnés de récits. Ce livre est le catalogue d'une exposition temporaire qui se tient jusqu'à fin décembre au Musée de la Résistance de Limoges." 

Arno Gisinger a photographié des bâtiments et des lieux qui ont marqué le territoire de Limoges et de ses environs pendant la Seconde Guerre Mondiale. 

L'ouvrage est en français et en allemand. Arno Gisinger utilise des mots simples pour décrire les lieux photographiés. Les photos sont également réalisées dans la simplicité. En effet, elles sont destinées à la contemplation et ont une dimension artistique plutôt réduite même si elles sont de très bonne qualité. 

Quelques photos ont été prises hors de Limoges : à Nexon et à Oradour sur Glane. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il existait un camp d'internement et de transit vers Drancy à Nexon. Quelques traces, minimes, subsistent aujourd'hui et l'auteur a su les retrouver. En revanche, pour Oradour, tout est encore là mais le photographe a choisi de ne pas focaliser son ouvrage sur cette ville "martyr". 

C'est un ouvrage intéressant, simple et qui se lit rapidement. Il donne un bon aperçu du travail du photographe et de l'exposition proposée par le Musée de la Résistance.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire