mercredi 14 novembre 2012

Les enquêtes d'Enola Holmes, Tome I

Nancy Springer, Les enquêtes d'Enola Holmes, Tome I La double disparition, Paris : Nathan, 2007, 246 pages. 


Quatrième de couverture : "S'il est une chose que j'aimerais savoir, c'est pourquoi ma mère m'a nommée " Enola ".Enola qui, à l'envers, se lit : alone. En anglais : seule. Et c'est bel et bien seule que je me suis retrouvée le jour de mes quatorze ans, ma mère ayant disparu de notre manoir de façon inexpliquée. J'ai alors été contrainte d'en informer mes frères aînés que je n'avais pas revus depuis dix ans - Mycroft et Sherlock Holmes. Or ce n'était pas eux qui allaient m'être d'un grand secours. Jugeant que mon éducation laissait à désirer, Mycroft n'avait qu'une idée : m'expédier en pension pour faire de moi une lady. En outre, Sherlock estimait ma capacité crânienne bien trop limitée pour pouvoir résoudre le mystère de cette disparition. J'étais pourtant la seule à avoir décelé des indices dont mon détective de frère n'avait pas la moindre idée. C'est donc le cœur empli d'espoir, que j'ai décidé, malgré mes appréhensions, de partir à la recherche de ma mère. Seule.


Encore un livre qui ne m'a pas passionnée et que j'ai abandonné au milieu. Faire une critique d'un livre que l'on a pas apprécié est difficile. 

Je dirai que le monde d'Enola ne m'a pas plu. De plus, Enola est quelqu'un de très immature pour son âge (14 ans). J'ai trouvé des incohérences : comment la mère d'Enola peut avoir soixante-quatre ans et elle quatorze ? Les deux frères, Mycroft et Sherlock ne sont pas intéressants du tout. 

Je ne sais rien de la fin et c'est sans regret que j'ai reposé ce livre. 

3 commentaires:

  1. Ah mince, le résumé me tentait bien. Qu'est-ce qui ne t'a pas plu ?

    RépondreSupprimer
  2. On est plus dans la littérature jeunesse que de la littérature ado. Les personnages ne sont pas attachants, c'est presque une caricature. Je pense que ce livre fera le bonheur de ma nièce.

    RépondreSupprimer
  3. Ok d'accord, je comprends. Pas assez travaillé donc pour un adulte.
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer