vendredi 8 juin 2012

L'Irlande fantastique, Nouvelles

Livre lu pour le mois irlandais

Claude Fierobe sd., L'Irlande fantastique, Nouvelles, Terre de Brume, 2002, 284 pages.


Quatrième de couverture : "Les nouvelles irlandaises rassemblées ici, diverses, irréductibles à un même modèle, ont en commun de privilégier l'irrationnel. On se souvient que Roger Caillois définissait le fantastique comme « l'irruption de l'inadmissible dans l'inaltérable légalité quotidienne ». C'est bien de cela qu'il s'agit dans ces textes où coexistent, outre les fantasmes personnels, une sourde angoisse engendrée par les métamorphoses du monde contemporain et un recours fréquent au mythe, accompagné d'une valorisation du passé légendaire. Des pages sépulcrales de Maturin aux rêveries lumineuses de Clotilde Graves, à travers Griffin, Carleton, Banim, Mangan, Le Fanu, Wilde et, Stoker, la palette fantastique se montre ici d'une étonnante diversité dans l'évocation du mystère. William Trevor écrit que, mieux que le roman, la nouvelle irlandaise est capable d'« envoûter » le lecteur. S'il en est ainsi, que dire alors de la nouvelle irlandaise fantastique ? "

J'ai lu dix nouvelles sur les douze du recueil. C'est une grande déception car j'espérais lire des nouvelles ayant pour thème l'Irlande. Or si les auteurs sont irlandais, les différentes histoires ne se déroulent pas systématiquement en Irlande. De plus, la dimension fantastique des nouvelles n'est pas respectée à mon avis, certaines nouvelles n'ont rien de fantastique. 

Mes préférences vont pour les nouvelles qui m'ont semblé respecter le terme de fantastique et qui font partie du folklore irlandais.  

Le château de Leixlip de Charles Robert Maturin. 
La fille de Sir Redmond Blaney fait appel aux forces maléfiques pour se trouver un mari.

La Saint Martin de Gérald Guffin. 
Brian a d'étranges visions sur son bateau durant la nuit.

L'enfant qui disparut avec les fées de Joseph Sheridan Le Fanu 
Le titre résume la nouvelle.

Le secret de la chevelure d'or de Bram Stocker
Geoffrey Brent a un terrible secret.




3 commentaires:

  1. Ha dommage d'apprendre ça, il me tentait bien, mais je vais peut-être passer mon tour, J'espérais des histoire au minimum, de Leprechaun ou de banshee..

    Le Stocker, je l'avais dans l'édition Librio, sous le titre "l'or qui croit", mais si ça t'intéresse, tu peux trouver les autres nouvelles du recueil en PDF ici, car libres de droit
    http://www.livrespourtous.com/e-books/detail/L-enterrement-des-rats-et-autres-nouvelles/onecat/Livres-electroniques+Litterature-par-pays+Litterature-irlandaise/0/all_items.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le lien même si je ne suis pas trop fan de lecture en ligne (j'ai une préférence pour le livre papier) mais pour lire des nouvelles ça ne posera pas de problème.

    RépondreSupprimer
  3. Bon... j'espère que tu auras plus de chance lors d'une prochaine lecture irlandaise alors

    RépondreSupprimer