dimanche 5 juin 2011

Une petite culotte de Valérie Mazeau

Valérie Mazeau, Une petite culotte, Portrait de femme, 2011, 59 pages.




Quatrième de couverture : "Louisette est dame Pipi dans les toilettes publiques d'une gare. Un jour, elle fait une découverte étonnante : sur le sol du WC n°3, elle trouve une petite culotte en dentelle noire. A qui appartient cette adorable petite culotte ? A-t-elle été oubliée, perdue ou abandonnée ? Louisette va mener l'enquête..."




Mon avis :


Une petite culotte est un roman bien écrit et qui se lit rapidement. Le sujet est à la fois intéressant et décalé puisqu'il s'agit de petite culotte. C'est une histoire à deux voix : celle de Louisette "la Dame pipi" et celle de la petite culotte en personne. Louisette voit les choses de la vie très simplement, c'est un personnage attachant. Son univers tourne autour des toilettes, c'est une façon très originale de traiter le sujet. Chaque matin, Monsieur Henri, le papi charmeur et Mademoiselle Hortense avec son parfum à la violette se rendent aux toilettes de Madame Louisette. On se sent proche de ces personnalités que l'on peut rencontrer à tout hasard dans une gare et qui doivent certainement exister.




La petite culotte est un personnage à part entière. Au fil des pages, on comprend comment et pourquoi elle est arrivée ici dans les toilettes publiques. C'est alors qu'une autre femme entre sur scène via la petite culotte oubliée dans les toilettes de Madame Louisette. La propriétaire est une femme comme les autres mais sa routine quotidienne va complètement basculer. Les interrogations et le souci de retrouver la propriétaire de cette culotte va permettre à Madame Louisette de s'évader un peu et de sortir de sa bulle.




Ce livre met à l'honneur les "Dames pipi' qui sont souvent ignorées. Pourtant, ce sont elles qui entretiennent les toilettes publiques (on est toujours content de trouver des toilettes propres). Ce métier considéré comme dégradant est mis en avant, l'auteur y met une touche positive et comique. J'ai particulièrement apprecié l'une des premières pages consacrée aux prénoms de femmes qui portent des culottes. Ce fut un réel plaisir de trouver mon prénom dans la liste. C'est une façon d'impliquer un peu plus la lectrice. On peut s'identifier aux personnages même si l'univers des toilettes est très particulier. A la lecture du titre et de la quatrième de couverture, on ne s'attend pas du tout à cette histoire. C'est un petit moment de détente et un roman pour les femmes qui portent des petites culottes.




Quelques citations :




"Dans les gares, on voit passer de tout...alors, forcément, dans les toilettes publiques de la gare, ce n'est pas toujours du beau monde" p 11




"Notre rencontre eut lieu, comme prévu. Dans le magasin de lingerie, près de la gare. J'étais alanguie sur un présentoir en satin blond, comme une rivière de diamants noirs sur un écrin doré. Je brillais de mille feux."p 45




"Toute ressemblance avec des petites culottes ayant été portées ne serait pas le fruit (défendu) du hasard"




Si je devais attribuer une note à ce roman elle serait de 4 sur 5.




Merci à l'auteur Valérie Mazeau pour sa dédicace et merci aux Agents littéraires pour ce roman très original.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire