lundi 1 décembre 2014

Caroline Bingley de Jennifer Becton

Jennifer Becton, Caroline Bingley, Milady : Paris, 2013, 384 pages
 
Quatrième de couverture : "Dans Orgueil et Préjugés, Caroline n’a qu’une idée en tête: faire main basse sur le très convoité Mr Darcy. Peine perdue, ce dernier lui préfère Elizabeth Bennet, celle-là même dont Caroline n’a de cesse de se moquer. Bannie de la demeure de son frère, la voilà contrainte de retourner vivre chez ses parents, loin de Londres. Contre toute attente, ses rêves les plus fous – une lignée ancestrale, un titre, un domaine – sont enfin à sa portée en la personne de Mr Charlton. Mais l’homme qui la séduit, Mr Rushton, n’a que l’amour à lui offrir. Caroline sera-t-elle prête à renoncer à ses ambitions pour écouter son cœur ?"
 
La lecture de ce roman est une déception. J'avais plutôt apprécié Charlotte Collins du même auteur. Cette fois, l'histoire est une pure romance.
 
Les premiers chapitres rappellent les faits antérieurs qui se sont déroulés dans Orgueil et Préjugés de Jane Austen. J'ai eu l'impression que dans cette première partie, il y avait beaucoup de redites et que l'auteur n'avançait pas dans son récit.
 
Caroline Bingley, telle qu'elle décrite dans ce roman, est fidèle à celle du roman de Jane Austen et l'histoire est cohérente, ce sont des points positifs.

La reprise de certaines scènes d'Orgueil et Préjugés appliquées cette fois à Caroline fait que ce roman manque d'originalité. Par exemple, Caroline joue du piano et croise le regard de Monsieur Rushton, cela me rappelle une scène entre Elizabeth et Mr Darcy. Ensuite, Mr Charlton part brusquement à Londres sans raison, c'est du déjà vu pour Charles Bingley. Les intentions des différents protagonistes sont claires dès le début. Il y a un peu de mystère autour de Rosemary Pickersgill mais le lecteur la cernera très vite.
 
Je n'ai pas vraiment apprécié cette histoire mais je pense qu'il comblera les amateurs /amatrices de romance.
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire