jeudi 8 mai 2014

Les chroniques de Kronos : Le Cabinet des Merveilles

Marie Rutkoski, Les chroniques de Kronos : Le Cabinet des Merveilles, Paris : Albin Michel, 376 pages, 2009, (Wiz)


Quatrième de couverture : "Pétra Kronos a une vie simple et heureuse. Mais pas ordinaire. Ainsi, sa meilleure amie est une araignée mécanique prénommée Astrophile qui vit dans sa chevelure d'où elle donne des conseils sarcastiques. Son père, Mikal Kronos, a la faculté d'influencer les métaux. C'est d'ailleurs pour cela qu'il a été emmené à Prague sur ordre du prince Rodolphe. Mais lorsqu'il revient aveugle, Pétra se pose mille questions. Qu'a vraiment pris le prince en volant les yeux de Mikal Kronos? Pour le savoir, elle ira à Prague, puis au château du prince, jusqu'au Cabinet des Merveilles s'il le faut. Là où le souverain garde précieusement ses plus grands trésors."


Pétra Kronos décide d'aller à Prague, une ville qui lui est complètement inconnue, pour récupérer les yeux de son père qui lui on été volés par le Prince Rodolphe. Elle rencontre d'abord Neel, le voleur de la rue aux mains invisibles qui l'aidera dans sa quête. La jeune fille est également accompagnée d'une araignée intelligente et mécanique qui s'appelle Astrophile. 

J'ai aimé ce roman car le récit se déroule à Prague, j'ai eu l'impression de revivre un peu la magie et les souvenirs de la ville.  Pétra vit au XVIème siècle, à l'époque du Prince Rodolphe et c'est un autre point positif car j'apprécie les romans historiques. 

Ce livre s'adresse à jeune public, ce qui permet à l'auteur de nombreuses digressions. Les personnages sont attachants que ce soit la teinturière Iris avec ses problèmes d'acidité, la sœur de Neel qui prend Pétra sous son aile au château et Astrophile, l'araignée qui a souvent des réflexions pertinentes. 

Le rythme de la narration est soutenu, il y a de nombreux rebondissements, on ne s'ennuie pas, c'est un excellent roman. J'ai eu un coup de cœur pour ce premier tome.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire