mardi 11 octobre 2011

Anne Cherian, Une bonne épouse indienne, Paris : Folio, 2011, 512 pages. Traduit de l'anglais par Josette Chiche.

Quatrième de couverture : "Neel a beau avoir étudié aux Etats-Unis et être devenu un brillant anesthésiste dans un grand hôpital de San Francisco, il n'échappera pas à un mariage arrangé, une tradition presque immuable en Inde. Au cours d'un bref voyage pour voir sa famille le piège se referme et le voilà lié à Leila, qu'il n'a vue qu'une seule fois. Certes, elle est belle, douce, cultivée, intelligente, mais il n'en veut pas. Il préfère de loin, son explosive maîtresse californienne. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Leila va attendre son heure et, sans bruit, sans drames, sans scènes, réserver à son époux bien des surprises."

J'ai acheté ce livre cet été après avoir lu un court extrait offert par Folio. C'est un excellent premier roman pour Anne Cherian. Les thèmes du livre sont intéressants : le choc des cultures entre l'Inde traditionnelle et le monde occidental. C'est un regard neuf sur le mariage arrangé, Leila va tout faire pour s'imposer face à sa concurrente Caroline. L'auteur a choisi de traiter le sujet avec humour. En effet, Neel est complètement absorbé par les traditions alors qu'il se veut "occidentalisé". Mais la réalité va lui brûler les ailes, il va vite retomber sur terre. Ce roman de 512 pages se lit très vite. C'est un coup de coeur, je pense suivre de près les prochaines publications de cet auteur. 

1 commentaire: