jeudi 13 juin 2019

Jeunesse perdue de Daphné Du Maurier

Daphné DU MAURIER, Jeunesse perdue, Albin Michel, 1950



Résumé : Est-ce qu'on se suicide parce qu'on a pour père le poète le plus célèbre d'Angleterre et qu'il se préoccupe plus de son œuvre que de vous bercer sur ses genoux ? Est-ce qu'on se suicide parce qu'on écrit des vers incapables de rivaliser avec les siens... alors qu'il y a tant d'autres choses à faire, à voir, à savourer dans la vie ?


Richard est sur le point de se suicider en sautant d'un pont lorsque Jake l'en empêche. Le jeune homme est en réalité le fils d'un poète très connu. S'il souhaite se supprimer c'est que son père reste complètement indifférent à ce fils qui n'est pas un génie mais juste quelqu'un d'ordinaire.

La rencontre avec Jake bouleverse sa façon de voir les choses, il s'agit de la première partie du livre. On suit le narrateur et son ami en Scandinavie. C'est la découverte d'un nouvel environnement et de paysages magnifiques. 

Dans la deuxième partie de l'ouvrage, Richard s'installe à Paris. Il mène un peu la vie de bohème, tente d'écrire un roman et une pièce de théâtre. Il rencontre aussi Hesta. 

Mon avis est mitigé sur ce roman de Daphné Du Maurier. En effet, j'ai aimé la première partie qui se déroule en Scandinavie sur des bateaux et qui a petit côté aventure sur des territoires inconnus. Il y a de l'action et c'est assez captivant. En revanche, j'ai moins accroché sur la deuxième partie où l'histoire manque de rythme. De plus, les dialogues entre les protagonistes sont sans intérêt.

Richard n'est pas un personnage très attachant, voire peu sympathique. Il est surtout  égocentrique et ne voit pas les choses de manière positive alors qu'elles le sont parfois. Son obsession de l'écriture va lui coûter beaucoup mais celle-ci l'amènera à la maturité. 

C'est un roman d'initiation. Ce n'est vraiment pas un coup de cœur alors que j'apprécie habituellement les oeuvres de Daphné Du Maurier. 

Livre lu dans le cadre de la Lecture Commune Vintage Classique du Mois anglais 2019 organisé par Lou et Martine. 




4 commentaires:

  1. Et bin ne pas commencer par ce livre pour decouvrir du Maurier...c note didonc

    RépondreSupprimer
  2. Aie je ne commencerai donc pas ma découverte de l'auteur par celui-ci ^^

    RépondreSupprimer