mercredi 12 juin 2019

Poldark, La lune rousse de Winston Graham

Winston GRAHAM, Poldark Tome 3 : La lune rousse, Paris : L'Archipel, 405 pages, 2019

Quatrième de couverture : "En ces années 1790, la vie de couple de Demelza et Ross traverse une période orageuse au moment où le pari de Ross, la recherche d'un nouveau filon minier, semble se solder par un échec. Ross se rapproche d'Elizabeth, son amour de jeunesse, veuve depuis peu, au point que Demelza, poussée par la colère, se laisse tenter par un officier écossais. Tandis que le banquier George Warleggan cherche une fois encore à lui nuire, Ross entreprend une périlleuse expédition pour délivrer son vieil ami, le docteur Dwight Enys, d'un camp de prisonniers de guerre anglais en France... Monument de la littérature d'évasion, la saga Poldark plonge le lecteur dans les Cornouailles de la fin du XVIIIe siècle et met en scène des personnages que l'on n'oublie pas."

Si j’ai choisi ce roman historique pour le mois anglais c’est que je regarde la série Poldark sur Netflix qui est une adaptation très fidèle des romans de Winston Graham. De ce fait, j’ai eu l’impression que  la lecture de ce troisième tome ne m’apportait rien de plus par rapport à la série alors que parfois ce n'est pas le cas. 

Le roman démarre sans introduction et sans le résumé des deux autres tomes, c'est donc difficile de se replonger dans l’histoire. Ces résumés sont en fait situés à la fin de l’ouvrage. Je trouve que ce choix de l’éditeur n’est pas le plus pertinent, ce serait mieux de les placer au début. 

Après ces points négatifs, je tiens à préciser que j’ai quand même apprécié la lecture de  ce roman. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé tous les personnages de Poldark. J’aime particulièrement l’univers du roman : la Cornouailles à la fin XVIIème siècle, la description du travail dans les mines, les rapports sociaux en l’Angleterre à cette période, les histoires de cœurs entre les protagonistes, les luttes pour l’influence. C’est un roman qui se lit bien sans prise de tête.   

Livre lu dans le cadre de la Lecture Commune Roman Historique du Mois anglais organisé par Lou et Martine.


2 commentaires:

  1. Et bin cela veut dire que c'est une reussite la serie...;)

    RépondreSupprimer
  2. Oui parfois les séries ne sont pas de bonnes adaptations mais pour Poldark c'est une réussite.

    RépondreSupprimer