vendredi 7 juin 2019

Mrs Mc Ginty est morte d'Agatha Christie

Agatha Christie, Mrs Mc Ginty est morte, Paris : Le Masque, 2015

Présentation de l'éditeur : "Lorsque la vieille Mrs McGinty est retrouvée morte, assassinée à coups de hachoir, tout semble accuser James Bentley, son locataire. Non seulement parfaitement antipathique, l’homme est de surcroît sans alibi. Malgré tout, le commissaire Spence craint d’avoir fait fausse route. Pour lever le doute sur l’innocence du condamné, il fait appel au détective Hercule Poirot et à ses légendaires cellules grises."


Hercule Poirot s’ennuie à mourir. Sa seule occupation est d'aller dîner au restaurant. Un soir, le super intendant Spence de la police de Kilchester l'attend. Le policier vient le voir car il est chargé de l’affaire Mrs Mc Ginty dont l’accusé est James Bentley. L’inspecteur Spence est pris de remords car l’accusé est condamné à mort. Or il doute de la culpabilité de cet homme alors que c’est lui qui a monté tout le dossier d'accusation. Mrs Mc Ginty a été assommée, son meurtrier a voulu lui voler ses économies mais il les a dissimulés dans le jardin avant de s’enfuir. Spence propose donc à Hercule Poirot d’enquêter pour disculper/ ou pour confirmer la culpabilité de James Bentley car il a des gros doutes. 

J’ai retrouvé avec plaisir Hercule Poirot dans toute sa splendeur, toujours aussi imbu de sa personne avec ses petites manies habituelles. Pour mener son enquête, il est hébergé dans une pension où rien n’est à sa place, c’est un véritable capharnaüm.  Pour un homme aussi maniaque que lui c’est un supplice. Agatha Christie ne ménage pas son personnage dans cette histoire, c’est vraiment comique. 

Hercule Poirot est épaulé par l'une de ses amies, Mrs Oliviers, qui est sur les lieux du crime. Néanmoins, elle a peu de marge de manœuvre car elle doit gérer l’adaptation de son roman policier en pièce de théâtre. L’ego d’Hercule Poirot va en prendre un coup car il est face à une impasse. Le détective rencontre d'énormes difficultés à trouver le mobile du crime. Puis il met enfin le doigt sur plusieurs détails insignifiants mais qui vont donner un mobile au crime…. Agatha Christie nous dresse le profil psychologique de chaque personnage, elle nous emmène sur des fausses pistes. Comme à son habitude, Hercule Poirot se met en scène pour dénoncer le coupable. Agatha Christie réussit toujours à me berner car le dénouement est inattendu. 

Livre lu dans le cadre de la Lecture Commune Agatha Christie du Mois anglais 2019 organisé par Lou et Martine. 



10 commentaires:

  1. cela fait longtemps que je n'ai pas lu de Poirot! A reprendre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive Hercule Poirot, l'homme à la moustache bien lustrée. :)

      Supprimer
  2. oh un autre bon Hercule...bref toutes ses enquetes restent des merveilles quoi....;)

    RépondreSupprimer
  3. Oui j'avoue je préfère Hercule Poirot à Miss Marple. Ce billet n'est pas très neutre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on ne peut pas etre neutre a face de hercule...non

      Supprimer
  4. Je crois bien que je l'ai vu celui-ci aussi dans la série TV avec David Suchet mais je ne me souviens plus de la résolution de l'énigme. Tant mieux ! Ce sera de nouveau une surprise ^^ En plus, j'aime beaucoup Mrs Olivier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est sympathique aussi, mais elle joue un rôle mineur dans cette histoire

      Supprimer
  5. Poirot et Ariadne Olivier forment un bon duo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est étonnant car Hercule Poirot est tellement imbu de sa personne.

      Supprimer
  6. Ah maintenant j'ai envie de le relire (même si je n'apprécie Mrs Oliver que modérément, mais le contraste avec Poirot est plaisant

    RépondreSupprimer