dimanche 28 février 2016

Scipion de Pablo Casacuberta

Pablo Casacuberta, ScipionParis : Le cercle Points, 2016, 336 pages


Quatrième de couverture : "Aníbal n’a jamais été à la hauteur des attentes de son père, illustre historien. Chassé de l’université, il a sombré dans l’alcoolisme. Deux ans après sa mort, il reçoit sa part du testament : trois boîtes à l’étrange contenu. Ce père qu’il n’a fait que décevoir lui jouerait-il des tours depuis sa tombe ? Indigné et un brin maniaque, Aníbal part en guerre pour récupérer l’héritage familial…"


Anibal a toujours été dénigré par son père, un grand universitaire spécialiste de l'Antiquité, très populaire et considéré comme un illustre homme. A sa mort, Anibal reçoit pour tout héritage trois boites, sa sœur a semble t-il été plus privilégiée que lui, c'est encore un coup dur. Néanmoins, le contenu de ces trois boites bouleverse sa vie et surtout l'image qu'il se faisait de son père et de lui-même. Les différents objets légués par son père dont une partie de son journal intime lui permettent de mieux comprendre son attitude. 

Anibal est un personnage intéressant car il a un esprit torturé. En effet, il se pose beaucoup de questions sur sa raison d'être et sur sa raison de vivre. Il a quelque chose de très humain, on s'identifie facilement à lui. 

L'héritage de son père l'amène à rencontrer des gens peu scrupuleux et manipulateurs mais c'est sans compter sur les personnes bienveillantes qui veillent sur lui. Anibal est confronté à de nombreuses péripéties dont une spectaculaire inondation. Le thème central du livre ce sont les relations entre père et fils, ce sujet parlera à de nombreux lecteurs.  

J'ai apprécié le style incisif donné au récit et surtout l'humour de l'auteur. L'histoire est bien racontée même si la fin est un peu expédiée.


Merci aux éditions le cercle Points.

2 commentaires:

  1. Ton résumé et ton avis me donne bien envie de lire ce roman aussi. Il a l'air vraiment sympathique à lire.

    RépondreSupprimer
  2. je pourrais éventuellement te le prêter plutôt qu'il dorme sur mon étagère ;)

    RépondreSupprimer