jeudi 28 janvier 2016

Les gens dans l'enveloppe d'Isabelle Monnin

Isabelle Monnin, Les gens dans l'enveloppe, Paris : J.C Lattès, 2015. Musique Alex Beaupain.

Quatrième de couverture : "En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre. J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle. Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie."

En 2012, Isabelle Monnin achète sur Internet des photos datant des années 60-70-80. Elle décide ensuite de créer une histoire autour de ces personnages qu’elle ne connaît pas. L’idée est très originale, ce travail d’écriture autour de photos me rappelle un peu ce qui est proposé en atelier d’écriture. Prenez une photo et imaginez une histoire....Isabelle Monnin focalise son récit sur la petite fille qui figure sur la plupart des photos. Cette petite fille, elle choisit de la nommer Laurence, sa grand-mère "Mamie Poulet" car tous les dimanches c'est poulet rôti au menu. Il y a aussi Serge le papa, Michelle la maman absente, et Mimi la soeur de Mamie Poulet qui courre sans arrêt. 

L'écriture de ce roman attise la curiosité d'Isabelle Monnin : qui sont ces gens dans l’enveloppe ? Elle se lance alors dans une enquête sur l’identité et sur la vraie histoire des gens dans l’enveloppe. L'auteur finit par les rencontrer, ils vivent dans sa région d'origine. Ce sont des personnes ordinaires avec une histoire de famille compliquée mais qui a des similitudes avec ce qu’elle avait imaginé. Ce qui fait l'intérêt du livre, c'est que ce sont des "monsieur madame tout le monde". Cet événement bouleverse leur vie car il fait resurgir le passé. L’auteur livre ses sentiments, ses émotions au fil des rencontres dans un journal qu'elle propose en deuxième partie d'ouvrage. J’ai trouvé cela très touchant. 

Il y a dans ce roman de la poésie, du texte, de la musique et bien sûr des photos. 

2 commentaires:

  1. Alors ça tu imagines bien que ça m'intéresse. Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un clin d’œil, j'espère qu'il te plaira

      Supprimer