vendredi 31 juillet 2015

Un bonheur si fragile de Michel David

Michel David, Un bonheur si fragile, tome 1 : L'engagement, Kennes éditions, 2015

Présentation de l'éditeur : "Alors que fidélité, piété et esprit de travail sont des vertus encouragées par le clergé tout-puissant, Corinne Joyal, issue d’une famille dont les membres sont liés par l’amour et l’esprit d’entraide, n’aurait jamais cru qu’en épousant Laurent ­Boisvert, elle allait faire son entrée dans une famille où l’argent et l’égoïsme sont rois. Dès les premiers mois de vie commune, Corinne découvrira rapidement que le fils de Gonzague Boisvert est un homme irresponsable et un coureur de jupons. Pendant cette première année de vie commune, elle fera néanmoins des rencontres avec des personnages colorés et attachants comme Rosaire, un adolescent orphelin, Juliette, la sœur de Laurent, et Wilfrid Boucher, le grand-père de son mari. Au fil des mois, la jeune femme, d’abord considérée comme une étrangère dans son nouveau village d’adoption, apprendra à se défendre autant des excès de son mari, qui aime bien prendre un verre, que de l’avarice de son beau-père, un homme rongé par l’ambition et en lutte ouverte avec le curé de la paroisse. À l’automne 1900, Laurent quitte le village plusieurs mois pour le chantier. Il apprendra alors que sa femme est enceinte et, pas prêt à affronter les responsabilités paternelles, il ne reviendra pas à la maison à la fin de cette première partie. Reviendra-t-il dans le tome 2 qui se déroulera en 1901 ou a-t-il fui à jamais?

J'ai été un peu déroutée par le vocabulaire utilisé par l'auteur. En effet, Michel David est Québécois et son roman se déroule au début du XXème siècle dans le milieu rural. L'histoire, malgré quelques longueurs, est bien construite. Il y a de nombreux rebondissements dans le récit. 

Les personnages sont attachants surtout ceux qui gravitent autour de Corinne, par exemple Rosaire l'orphelin qu'elle prend sous son aile. Il est facile pour le lecteur de ne pas se faire berner par Laurent. Corinne parait bien naïve à épouser un tel homme et on imagine bien que dans les autres tomes elle va vivre des épreuves encore plus difficiles que dans ce premier opus.

Ce premier tome est marqué par les débuts du jeune ménage et l'absence de Laurent parti aux chantiers. Cependant, l'auteur ne se focalise pas seulement sur la vie quotidienne de Corinne, il s'intéresse aussi à la vie du village, notamment la reconstruction de l'église sujet de nombreuses controverses et disputes. Corinne est amenée à s'occuper de l'école en l'absence d'institutrice. Elle va nouer des liens avec les enfants et les gens de sa commune d'adoption. En revanche, elle devra faire face à sa belle-famille froide et sans cœur et à l'absence de son mari.

Ce roman m'a plu car c'est un roman historique qui se passe dans le milieu rural au Québec. De plus, la qualité d'écriture de Michel David est excellente. J'ai hâte de lire la suite. 

Merci aux éditions Kennes et à Babelio





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire