vendredi 1 mai 2015

Thérèse et les prisonniers de l'ombre de Christine d'Erceville

Christine d'Erceville, Thérèse et les prisonniers de l'ombre, Salvator, 2014

Christine d'Erceville nous raconte l'histoire de Cécile une jeune fille qui est envoyée chez sa grand-mère en Normandie. Alors que des cambrioleurs pénètrent chez elles, une alerte aux bombardements est annoncée. En effet, nous sommes en juin 1944 et le Débarquement a eu lieu. Le chaos règne en Normandie. Les habitants et les trois voleurs sont obligés de se rassembler dans l'abri sous-terrain de l'immeuble. Or le bombardement détruit tout l'immeuble et ils se retrouvent coincés dans l'abri. On en sait alors un peu plus sur les habitants, sur l'immeuble et sur les petits secrets de chacun. La présence des voleurs reste un mystère car ils cherchaient bien quelque chose chez la grand-mère de Cécile. La jeune fille réussi à sortir de l'abri avec quelques enfants. Accompagnée d'Olivier, Cécile va chercher de l'aide à l'extérieur. Sainte Thérèse de Lisieux fait partie intégrante du récit car Cécile reçoit de sa grand-mère Histoire d'une âme de Sainte Thérèse de Lisieux. Par ses écrits, la Sainte « soutient » moralement Cécile dans les épreuves de la vie.

J'ai eu du mal à me plonger dans cette histoire qui concerne pourtant des thèmes que j'affectionne particulièrement: la Normandie et la Seconde Guerre Mondiale. En effet, les méchants de l'histoire vont être touchés par la grâce divine grâce aux textes de Sainte Thérèse et à la force de conviction de Cécile. La Sainte est une religieuse entièrement dévouée à Dieu et c'est là que j'ai eu du mal à accrocher car tout malheur qui arrive est voulu par Dieu et doit être subi, j'ai trouvé cela très excessif. Je vois mal un jeune lecteur s'identifier aux préceptes de Sainte Thérèse. De plus, les méchants deviennent bons grâce à l'influence de Sainte Thérèse, cela me semble tellement loin de la réalité que j'ai eu du mal à en accepter le principe. En revanche, l'écriture de Christine d'Erceville est de qualité. De plus, elle propose de nombreux rebondissements dans son intrigue mais je ne garderai pas de souvenir exceptionnel de ce livre.

Merci aux éditions Salvator et Babelio 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire