jeudi 30 janvier 2014

Shining

Stephen King, Shining, Paris : Le livre de poche, 2007, 576 pages. 

Quatrième de couverture : "Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel? Un récit envoûtant immortalisé à l’écran par Stanley Kubrick."

Dès le départ, le lecteur est averti car il y a des signes annonciateurs : un homme alcoolique et violent qui perd son boulot, un enfant médium, une femme désemparée qui ne sait pas prendre de décision, un hôtel isolé et chargé d'histoires sinistres.

L'auteur réussit à créer une ambiance étouffante. En effet, l'Overlook a une forte emprise sur la famille Torrance. L'hôtel est en réalité un personnage lui-même, avec des fantômes pas très sympas qui interagissent avec les humains et notamment avec Danny et Jack. 

Stephen King nous offre une analyse psychologique complète de chacun de ses personnages. On s'identifie facilement aux "gentils" (Dany et sa mère). Il y a un côté un peu manichéen dans cette histoire : les bons d'un côté et les méchants de l'autre mais cela reste un excellent roman. Shining dénonce aussi les ravages de l'alcoolisme.

L'histoire se termine plutôt bien et laisse la porte ouverte à une suite. Cette suite vient d'ailleurs d'être publiée, j'espère la lire prochainement 

Livre lu dans le cadre du challenge américain organisé par  Noctembule. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire