jeudi 10 octobre 2013

Les aventures de Tom Sawyer


Mark Twain, Les aventures de Tom Sawyer, Paris : Le Livre de Poche, 2008, 416 pages. 


Quatrième de couverture : "Tom n’aime rien tant que l’école buissonnière, les expéditions avec ce voyou de Huck, la vie de pirates sur une île du Mississippi, sans oublier la petite Becky. Mais sa tante Polly ne voit pas cela d’un très bon œil ! Et si elle savait que Tom et Huck, cachés dans un cimetière pendant une terrible nuit, ont vu tuer un homme."


J'ignorais que le dessin animé Tom Sawyer était adapté d'un roman classique de la littérature américaine, jusqu'au jour où je l'ai découvert, par hasard, dans une foire aux livres. J'ai également retrouvé une scène qui avait fortement marqué mon esprit du temps des dessins animés. Il s'agit du moment où Tom se fait arracher une dent avec les moyens du bord.  La scène est décrite en quelques lignes : "Comme elle prononçait ces mots, Mary apporta les instruments de chirurgie dentaire. La vieille dame prit le fil de soie, en attacha solidement une des extrémités à la dent de Tom et l'autre au pied du lit, puis elle s'empara du tison et le brandit sous le nez du garçon. Une seconde plus tard, la dent se balançait au bout du fil."

Tom Sawyer est un jeune garçon, malicieux et vagabond mais avec un cœur en or. Cette histoire est une plongée vers le monde de l'enfance en Amérique au XIXème siècle. Mark Twain situe son action au bord du Mississippi, le terrain de jeux favori de Tom et de son meilleur ami, Huckleberry Finn. En effet, il y a des îles, des grottes et des bois pour se cacher et pour vivre des aventures extraordinaires.  

Les enfants passent leur temps à refaire le monde et à s'imaginer en pirate ou en bandit. Ce sont des aventuriers hésitants mais toutefois courageux car ils doivent faire face à des situations extrêmement dangereuses. D'ailleurs, à plusieurs reprises, ils côtoyent la mort. 

Tom évolue dans une communauté puritaine, où la notion de bien et de mal est omniprésente. On retrouve aussi la hiérarchie sociale de l'époque, les esclaves et les Indiens d'un côté et les blancs de l'autre. Bien que le roman ait été publié en 1876, l'histoire se déroule cinquante ans plus tôt. 

Ce livre qui date de plus d'un siècle, a bien traversé le temps. Il permet de s'évader vers des horizons lointains. J'ai eu l'impression de replonger un peu en enfance. Cet excellent roman est aussi bien destiné aux enfants qu'aux adultes. C'est un coup de cœur. 





3 commentaires:

  1. Il m'avait ennuyé quand je l'ai lu à l'école, peut-être qu'avec du recul j'apprécierais plus !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai trouvé que la lecture est assez soutenue pour un roman jeunesse, et je comprends parfaitement qu'un enfant puisse s'ennuyer à la lecture mais en tant qu'adulte j'ai eu un petit coup de coeur

    RépondreSupprimer
  3. J'avais été surprise de l'aimer autant, mais je l'ai lu à l'âge adulte aussi.

    RépondreSupprimer