mercredi 5 septembre 2012

Le Club Jane Austen de Karen Joy Folwer

Livre lu pour le challenge austenien organisé par Alice

Karen Joy Folwer, Le Club Jane Austen, Paris : Quai Voltaire, 2005, 335 pages. Traduit de l'anglais par Sylvie Doizelet. 

Quatrième de couverture : "Un de ce livres rares qui nous rappelle ce qu'est le bonheur de lire. " New York Times Book Review. " La conversation de ce club est tour à tour enjouée, intelligente et anodine. Mais ce n'est pas tout : les protagonistes dégustent des desserts hautes calories, sirotent des margaritas et s'évadent dans leurs rêveries. Comme Jane Austen, Fowler est un esprit subversif et une fine observatrice des relations humaines. " Publisher's Weekly. " Cinq femmes et un homme se réunissent régulièrement pour discuter de l'œuvre de l'une des plus grandes romancières anglaises. Ça se passe en Californie, au début du XXIe siècle, et ce sont des gens normaux, ni heureux, ni malheureux chacun avec une blessure et tous hantés par l'amour. A eux seuls ils forment le Club Jane Austen éternel et avec eux Karen Joy Fowler compose un roman qui est si réussi, si délicat, si plein d'esprit que les admirateurs d'Emma et d'Orgueil et préjugés vont défaillir de bonheur. " Washington Post. "


Mon avis est plutôt mitigé sur ce livre. Je l'ai apprécié d'une certaine façon car ce roman a pour thème l'oeuvre de Jane Austen et la littérature en général. J'ai moins apprécié les débats philosophiques des différents protagonistes. Les personnages ne sont pas spécialement attachants. Les histoires annexes au club de lecture sont banales et sans grand intérêt. C'est un livre qui ne m'a pas marqué plus que cela, j'en attendais beaucoup au final c'est plutôt une déception. 



2 commentaires:

  1. Et moi qui comptais le lire bientôt!! Mais je suis averti, le avis sont toujours plutôt mitigés!

    RépondreSupprimer
  2. En effet, après coup, j'ai vu sur la blogosphère que les avis étaient mitigés un peu partout. On pourrait penser que le titre sert d'appât

    RépondreSupprimer