dimanche 26 août 2012

Lost in Austen (Orgueil et quiproquos)

Minisérie vu pour le challenge austenien organisé par Alice

Orgueil et quiproquos - (Lost in Austen) diffusé le 19 et 20 juillet 2012 sur Arte. 

Orgueil et quiproquos
(Lost in Austen)
Minisérie de Dan Zeff (Royaume-Uni, 2008, 4x45mn)
Scénario et producteur exécutif : Guy Andrews
Image : David Higgs
Montage : Paul Garrick
Musique : Christian Henson
Production : Mammoth Screen, Productrice : Kate McKerrell

"Orgueils et Préjugés a fait rêver des générations de lecteurs. Amanda Price, l’une d’elles, voue une véritable passion à ce livre et notamment à sa principale héroïne : Elizabeth Bennet. Un soir, dans sa salle de bain, Amanda s’aperçoit qu’il existe un passage secret pour pénétrer dans cet univers. Bien vite, elle et Elizabeth échangent leurs places, sans se douter que tout ce que Jane Austen a écrit des siècles auparavant va s’en retrouver totalement bouleversé. Dans la lignée du célèbre Journal de Bridget Jones, le ressort comique (inépuisable) d'Orgueil et quiproquos (Lost in Austen en VO) consiste à confronter les références parfois trash d'une Anglaise d'aujourd'hui aux bienséances de l'univers austenien. 

Si la satire fonctionne, c'est aussi qu'elle reste amoureusement fidèle au roman, en nous offrant de joyeuses vacances chez les Bennet dans les pas d'Amanda la gaffeuse. Un mélange de respect et d'irrévérence (tandis que Darcy a perpétuellement l'air de souffrir de l'estomac, le pasteur Collins se révèle un obsédé sexuel affligé de répugnantes manies) qui garde néanmoins le cap essentiel : l'amour et ses méandres, compliqués par les efforts désordonnés de l'héroïne pour faire advenir, coûte que coûte, les mariages prescrits par la fiction."  Arte


J'ai adoré cette adaptation d'Orgueil et Préjugés car le réalisateur se donne beaucoup de liberté dans la réalisation de son film. Ainsi, il offre de nombreux effets de surprises dans le déroulement de l'intrigue. 

On se reconnaît facilement en Amanda Price, la fan d'OP. Même si la série s'essouffle un peu, le jeu des acteurs est excellent et notamment celui de la pétillante Amanda. Les acteurs ont donc été bien choisis. Il est dommage que Darcy ne sourit jamais, la caricature a été poussée un peu trop loin à mon goût. La scène du lac est très drôle voire incongrue, c'est un petit clin d'oeil aux fans de Colin Firth. Mrs Collins quant à lui ressemble à un vampire, il est encore plus affreux que dans l'adaptation de 1995.

Il y a tout de même un brin de suspens, quels vont être les choix d'Amanda ? Est ce que le roman va être respecté à la lettre ? A vous de voir. 



2 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec toi, surtout pour ce Darcy vraiment trop caricatural, dommage!

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton commentaire Alice, à bientôt pour de nouvelles lectures pour le challenge.

    RépondreSupprimer