samedi 11 août 2012

L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zàfon

Carlos Ruiz Zàfon, L'ombre du vent, Paris : Le Livre de Poche, 363 pages, 2006.

Quatrième de couverture : "Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l'Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafon mêle inextricablement la littérature et la vie"


J'ai souvent vu L'ombre du vent chez les libraires sans oser le prendre. Il a suffit q'un RING s'organise autour de ce livre pour que je le lise. 

Au début, j'ai eu du mal à me plonger dans l'histoire, après une centaine de pages l'intrigue devient enfin captivante. Les différentes histoires sont imbriquées les unes aux autres. Les fils se démêlent petit à petit pour qu'enfin la vérité éclate. L'auteur décrit avec justesse la passion du livre et de l'écriture. Chaque personnage est un passionné ou un ennemi de la littérature. Le fil conducteur du roman est L'ombre du vent qui unit les différents protagonistes. J'ai apprécié l'environnement général de l'histoire: l'Espagne des années cinquante et aussi le côté mystérieux de l'intrigue. Je lirai certainement les autres livres que Carlos Ruiz Zàfon car c'est un vrai coup de coeur.  

3 commentaires:

  1. J'avais adoré et avalé cet ouvrage !

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, j'hésite souvent à prendre ce livre, à voir. :)

    RépondreSupprimer
  3. Un autre coup de coeur pour l'année 2012, je le conseille, en plus on le trouve partout, chez les libraires, en bibliothèque.

    RépondreSupprimer